mardi, 04 décembre 2012 16:00

Pour un grand service public de santé et d'action sociale

LES SALARIES ET LES USAGERS EN SONT LES PREMIERES VICTIMES !

Ces dernières années, le secteur de la santé et de l'action sociale a subi des réformes autoritaires et déstructurantes,

qui sous couvert d'une meilleure organisation de l'offre des soins et des prises en charge,

n'ont cessé d'affaiblir le service public de santé et d'action sociale pour répondre à une logique
comptable de maîtrise des dépenses.

Même dans le département des Landes, nous ne sommes pas épargnés !!!

Le Centre Hospitalier de Mont-de-Marsan

L'établissement est en déficit de près de 3 millions d'euros,

ce qui a conduit depuis le début de l'année à environ 50 suppressions de postes,

et la Direction continue à diminuer les effectifs soignants en chirurgie, gériatrie et psychiatrie.

Le personnel est à bout de force, ce qui met en danger les patients.

C'est une réelle dégradation de l'offre de soins et des conditions de travail.
 

Le Centre Hospitalier de Dax

L'établissement est lui aussi en pleine restructuration,

et la Direction a mis en place un Plan de Limitation de l'Evolution des Dépenses en réor-ganisant les services

au détriment du Personnel, déjà largement sollicité et épuisé (rappel sur les repos,

changement de planning au dernier moment, passage en 12 h, non remplace¬ment de l'absentéisme,

annulation des formations obligatoires, etc. ) Supprimant en plus certains droits acquis il y a quelques années.

Une fois de plus, ce sont les patients qui sont pris en otage par cette politique de Rentabilité et les personnels
qui en subissent les conséquences sur leur santé et leur étique professionnelle.