Calendrier

Février 2018
L Ma Me J V S D
1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28
Mars 2018
L Ma Me J V S D
1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31

Visites du site

mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
Le 23 février 2018

Actualités | Hopital Mont-de-Marsan | Societe | Emploi

SUBIR, SOUFFRIR ou… LUTTER !

La CGT du CH de Mont de Marsan vous appelle à la grève et à manifester.

Le 09 avril 2015 à 10h00

Des arènes à la place St Roch via la Préfecture.

 

Cette journée interprofessionnelle de grève et de manifestation organisée par l’intersyndicale CGT, FO, FSU, Solidaires doit résonner jusque dans les bureaux des ministères.


Suppression d’emplois : les économies prodiguées par le gouvernement se traduisent par 75 emplois en moins sur 3 ans au CH de Mt de Marsan.
Alors que la loi santé n’est pas encore votée, l’Agence Régionale de Santé (ARS) la  met en œuvre en « catimini ».

Au total ce seront 22 000 emplois en moins sur le territoire d’ici 2017. La CGT dénonce avec force cette politique suicidaire pour les hôpitaux publics. Le taux d’évolution de l’ONDAM (Objectif National des Dépenses d’Assurance Maladie) est tellement bas qu’on va assister à une amputation mortifère de l’offre de soins
On nous annonce que notre Hôpital va être inspecté par l’ARS.
L’hypothèse de départ est posée : les personnels ont un protocole d’organisation du temps de travail bien trop favorable et incompatible avec la politique d’austérité !

Depuis plus de 30 ans, les économistes triés sur le volet nous affirment que les licenciements d’aujourd’hui sont la croissance de demain, que la baisse de l’offre de soins sauvera les hôpitaux. La CGT affirme tout le contraire et les faits lui donnent raison.

 

 

 

 

Alors, arrêtons de croire les balivernes et mobilisons-nous pour repousser la politique du fric dans ses 22 mètres.

Le 09 avril,
l’occasion de repousser la ligne des nantis !



La CGT Santé

 

 

 

La CGT Santé (contact)

 

Centre Hospitalier - Loi santé



Ensemble, reconquérir et développer notre système de Santé
Il est urgent de rendre toutes dimensions à notre régime de Sécurité Sociale et à notre service public hospitalier.
C'est un enjeu à imposer par l'intervention de chacune, de chacun.

Protection sociale :

la confédération générale du travail pose 5 exigences et 12 propositions
(à lire Perspectives Santé Action Sociale - supplément au n°161)

- Un nouveau cadre législatif, le retrait de l'actuel.
- Faire des dépenses de santé une priorité.
- Articuler les différents niveaux de prise en charge, non les mettre en concurrence.
- Sortir du " tout paiement à l'acte ".
- Réinscrire notre système sanitaire, médico-social et social dans la réponse à l'ensemble des besoins (les financements doivent répondre aux besoins, pas à l'activité au service du cadrage financier).

Le projet de loi santé de la Ministre Marisol Touraine n'est que la transposition de l'austérité au secteur de la santé, dans la continuité de la loi Bachelot (HPST) dont nous réclamons toujours l'abrogation.
L'austérité s'appelle aujourd'hui " pacte de responsabilité " et prévoit 50 milliards de coupes budgétaires dans les dépenses publiques. C'est cela qui menace la santé et l'hôpital public, c'est cela qui menace l'égalité d'accès au soin et de prise en charge pour tous !

 

 

Centre Hospitalier Mont-de-Marsan - CGT SANTE

 

Hopital Sainte Anne à Mont-de-Marsan

                     

CHSCT Hopital de Mont de Marsan

(Comité d’Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail)

Prise en charge des ados sur Passerelle :

Le fonctionnement des prises en charges actuelles a été exposé par la cadre du service.

La CGT regrette l'absence de la psychiatre rattachée à ce service et référente des ados, ainsi que l'absence du représentant des médecins (rappelons qu'au dernier CHSCT, il avait lui aussi dit qu'il était logique que des infirmières assurent les soins des ados en association avec les aides-soignants).

Hopital de Mont-de-Marsan - Taches administrative




D'après la Directrice des Soins Infirmiers, l'équipe IDE demande à faire moins de tâches administratives, pour mieux se détacher auprès des ados. Elle évoque l'aide possible d'une secrétaire, à condition de la trouver.


Remarque d'une cadre sup : « Ce ne sera pas dur à trouver, avec tout le temps qu'elles passent au café ! » C’est quand même fort de café ! Quand la cadre sup oublie le filtre, la tasse déborde !...

La CGT s’offusque... La cadre sup gênée, quasi sidérée, le visage virant aux couleurs de la CGT (aurait-elle une fibre sociale ?) propose d’enlever ses propos.

Y a-t-il besoin de commenter cela ? Faites-vous votre propre idée...

La DSI accepte le principe d'une infirmière en plus mais nous dit qu'elle la prendra dans un autre service ! La CGT ne se satisfait pas de ce management ni de cette conception du soin. Tous les services sont en effectif réduit. Cela ne fera que déplacer le problème.

La CGT réclame des embauches
pour le bien des patients et des soignants !

Effectifs :

Centre Hospitalier de Mont de Marsan, le secret du bonheur

 

A chaque CHSCT la CGT demande un récapitulatif des effectif par service.
Systématiquement la copie rendue par la direction est pleine d'erreurs et ne reflète pas les effectifs réels.

Mais de qui s'entourent la DSI et la DRH pour élaborer ces tableaux ? Des cadres sup ? Des cadres ?...
A plusieurs reprises les cadres sup semblent tomber des nues lorsque la CGT pointe du doigt certaines erreurs. Est-ce de la mauvaise volonté ?
De la maladresse? De l'incompétence ?

 

La communication existe t'elle entre cadres, cadres sup et DSI ?...

Etat des compteurs :

Sur le site de la psy depuis janvier 2013, les compteurs ont baissé de 270 heures.
Autant dire que ça ne baisse pas !
La direction n'est pas inquiète. Le personnel n'est peut-être pas encore totalement rincé...
Le directeur doit encore 14871 heures sur la psy.
Nous fera-t-il un cadeau d'adieu, nous-petits employés- qui reçoivent tant d'éloges mensuels dans Osmose !!!

Travail de nuit :

Comme certains l'ont constaté, la CGT a accompagné les veilleurs attitrés (aides-soignants) lors de réunions avec les cadres sup pour l'élaboration de leurs grilles.

L'occasion pour certains agents de découvrir l'insolence et parfois l'irrespect dont peut faire preuve une cadre sup de par son langage.

Bien que la CGT s'interroge sur la légitimité d'équipe fixe de nuit en psychiatrie, elle soutient la revendication de ce personnel pour des plannings plus favorables.

Après un examen plus approfondi d’une grille basée sur une petite et grande semaine, il s’est avéré que le statut n’est pas respecté (50h de travail sur une période hebdomadaire). Ces grilles illégales mettent en danger l’agent tant au niveau juridique qu’au niveau de sa santé à plus ou moins long terme.

La CGT rappelle que contrairement à une rumeur dûment orchestrée, cette grille n’existe, ni à Nouvielle, ni à Layné. D’autre part, il s’avère que cette organisation de travail de nuit, tout en étant non statutaire, et loin de faire l’unanimité au sein du personnel des 3 sites.

La CGT continue de chercher une solution, et propose de nouvelles grilles.

Aria et Sonatine :

La CGT a demandé un récapitulatif des interventions de l'infirmière de nuit de Sonatine sur le pavillon Aria (2 aides-soignantes).

LA CGT demande à la DSI, ex-infirmière, si elle trouve normal qu'un patient en retour de bloc opératoire se retrouve dans un service où il n'y a pas de surveillance infirmière la nuit (juin 2013). La CGT rappelle aussi que ces patients polyhandicapés vieillissent et sont parfois sujets à de gros problèmes somatiques.

Inutile de vous dire que nous avons eu l'image, mais pas le son chez la DSI !

Celle-ci évoque plus tard avec les cadres sup l'hypothèse de transférer les patients lourds d'Aria vers Sonatine pour bénéficier de surveillance infirmière la nuit. La CGT rappelle qu'il faudra revoir les effectifs car cela alourdira la charge de travail des agents de jour de Sonatine.


La CGT réitère : Aria relève encore du Sanitaire, il faut une infirmière la nuit.

Anecdote
Anecdote : Une cadre sup raconte que les médicaments sont donnés par les aides-soignants à Aria, puisque les infirmières les laissent systématiquement sur un coin de table. Soit cette cadre sup est très présente dans le service, soit le service d'espionnage est en action, soit c'est une vue déformée de la réalité. Si elle dit vrai, nous espérons qu'elle n'aura pas attendu le CHSCT pour réunir l'équipe et parler du problème sereinement et respectueusement. Espérons donc que le CHSCT n'aura pas été l'occasion pour elle de discréditer les agents en lâchant cette bombinette !...


Grilles :
 

La CGT

 

 

La CGT demandait un bilan sur les grilles après un an d'utilisation. Cette demande a été reçue par la direction plus de 3 semaines avant le CHSCT. La DSI avait donc tout le temps nécessaire pour faire cette évaluation.

En séance, elle a préféré nous faire une cuisine express digne d'un fast food : "inutile de faire un audit dans les services pour faire un bilan. Donc non je n'ai pas fait de bilan."

La CGT lui explique (ou lui apprend) que malgré l'opinion défavorable des agents sur ses grilles, la DSI aurait pu trouver auprès de ceux-là certains constats ou idées visant à améliorer le quotidien des professionnels au travers de leur planning.

Que faut-il comprendre ?

Pourquoi ne cherche-t-elle pas à savoir si l'outil qu'elle a mis en place est efficient?

Ce manque de volonté de la direction confirme à la CGT qu'il ne s'agissait que d'une manœuvre supplémentaire pour casser un peu plus l'opposition que la direction rencontre sur la psychiatrie.

La CGT insiste, la DSI doit rendre des comptes aux agents, et nous l'avons poussé à prendre la décision d'aller dans les services pour discuter des plannings : mais en quelle année ???

Elle sera surement accompagnée de tout le cortège royal, le même qui dénigre à tout va les agents en CHSCT mais qui se dit si proche du terrain.

La CGT rappelle que les grilles sont rigides, avec des séries de matin ou d'après-midi préétablis. Certains cadres appliquent à la lettre ces grilles sans laisser la possibilité aux agents de choisir leurs horaires en fonction de leur vie privée.

La DSI répond que la grille n'est pas faite pour cela. Les agents peuvent choisir leurs horaires dans un consensus d'équipe. Nous pouvons donc faire notre planning sans tenir compte des horaires préinscrits.

Planification des absences 2014 :

Centre Hospitalier de Mont de Marsan Code du Travail

La CGT vote contre ces règles institutionnelles.
Même si cela peut permettre à certains cadres de mieux gérer les plannings, la CGT s’oppose à ce que les agents ne soient pas "propriétaires" de leurs droits (RT et Fériés).

La CGT rappelle une loi qui aurait tendance à être déformée, (les cadres sup semblent s'en accommoder). Chaque agent a droit à 4 repos par quatorzaine dont 2 consécutifs et comprenant au moins un dimanche.

 

Nous vous rappelons que les membres CHSCT-CGT de Sainte-Anne sont joignables principalement au local du site au poste 2087. Vous pouvez aussi laisser vos messages au local CGT de Layné au poste 1182 :

La CGT « psy » tient une boite mail où vous pouvez nous contacter.

 
 

La CGT remercie tous les agents
qui lui ont fait confiance;
elle s'engage à défendre les intérêts de tous
et toutes dans les Instances
où elle a obtenu des sièges !

 

La CGT, confirme sa première place sur le centre hospitalier, malgré la présence d'un syndicat en plus.

On peut constater une augmentation du taux de participation (54%) et particulièrement  du vote par correspondance.

Au plan départemental, la CGT reste en deuxième position à 7 voix près.

Au plan national, la CGT reste la 1ère organisation syndicale dans la Fonction Publique Hospitalière.

 

Beaucoup d’agents, notamment des jeunes, nous disent avoir une très mauvaise connaissance des organisations syndicales et des valeurs qu'elles défendent, de leurs différences mais également du fonctionnement des Instances. Ceci ne les incite pas à voter alors queles enjeux sont de taille. Par exemple, la proportion croissanted'agents contractuels dans les effectifs qui menace sérieusement notre régime de retraite, la CNRACL. La lutte menée par la CGT pour la mise en stage des précaires prend tout son sens. 

De même la loi HPST a des incidences considérables sur les conditions de travail. Ainsi en Gériatrie la Direction, sous l’impulsion du Conseil Général, a appliqué ces dernières années des mesures d'économie dans les services d’EHPAD dont les professionnels et les usagers en font directement les frais. Il y avait trop d'agents qualifiés !

 

Nous invitons chacun à réfléchir sur l'histoire. Le discours clientéliste des syndicats "modérés" et nouvellement créés se veut le défenseur desdroits qui, lorsqu'on y regarde de plus près,ont été gagnés lorsque la CGT avait 6 millions d'adhérents.

Car il faut bien se le dire :les droits à défendre fondent comme peau de chagrin !

Chacun doit mesurer que la Fonction Publique Hospitalière est un
patrimoine original et efficace en France.

Notre devoir collectif est de le transmettre et de l'améliorer pour nos enfants !

Adhérer à la CGT

 

 

 

Adhérez à la CGT,
pour vous défendre et gagner de nouveaux droits

 

 

 

Résultat global au CTE du CH de Mont de Marsan

  2011 2014    
Inscrits 2391 2500
Votants 1144 1350
Nuls 20 38
Exprimés 1124 1288   2011 2014
CGT 307 323 CGT 27,31% 25,07
UNSA 306 308 UNSA 27,22% 23,90%
CFDT 181 222 CFDT 16,10% 17,23%
FO 166 184 FO 14,77% 14,28%
SUD 164 172 SUD 14,59% 13,35%
FA-FPH   79 FA-FPH   6,13%

 

Résultats détaillés par sites

Site de LAYNE

  2011 2014    
Inscrits 1441 1558
Votants 708 853
Nuls 11 23
Exprimés 697 817   2011 2014
CGT 151 138 CGT 21,66% 16,89%
UNSA 224 229 UNSA 32,14% 28,02%
CFDT 125 172 CFDT 17,93% 21,05%
SUD 113 122 FO 12,05% 14,07%
FO 84 115 SUD 16,21% 14,93%
FA-FPH   41 FA-FPH   5,01%


Comme toujours,
la CGT porte le combat pour l’amélioration des conditions de travail alors que ce site va être soumis,

encore une fois, à des projets de restructurations (Médecines et Chirurgies).

Nous nous inquiétons de l’impact de ces changements sur les collectifs de travail et leur organisation,
alors que nous sommes en pleine expertise sur les RPS pour laquelle nous avons largement contribué.


Nous pêchons par manque de forces militantes dans les unités pour rendre compte efficacement de notre action.
Beaucoup de résultats sont à mettre à notre compte mais cela ne se traduit pas assez dans le vote CGT.

Site de Ste ANNE

  2011 2014    
Inscrits 561 629
Votants 296 356
Nuls 9 11
Exprimés 287 338   2011 2014
CGT 137 157 CGT 47,74% 46,44%
UNSA 50 62 UNSA 17,42% 18,34%
CFDT 59 47 CFDT 7,32% 9,17%
FO 21 31 FO 20,56% 13,90%
SUD 20 31 SUD 6,97% 7,98%
FA-FPH   10 FA-FPH   2,95%

En PSYCHIATRIE, nous continuons à mobiliser une force militante dans les services qui nous permet une efficacité reconnue par près de 50% des votants.
La CGT et son action sont à leur place dans ce résultat.

Site de NOUVIELLE – LESBAZEILLES

  2011 2014    
Inscrits 389 313
Votants 140 141
Nuls 0 4
Exprimés 140 133   2011 2014
CGT 19 28 CGT 13,57% 21,05%
UNSA 32 17 UNSA 22,86% 12,78%
CFDT 35 19 CFDT 25% 14,28%
FO 21 22 FO 15% 16,54%
SUD 33 19 SUD 23,57% 14,28%
FA-FPH   28 FA-FPH   21,05%

La CGT remercie les personnels de ce site ; elle tâchera de continuer à peser sur l'action revendicative.

Par le biais des CHSCT en particulier, elle a œuvré pour l'amélioration de certaines situations de travail et la reconnaissance des besoins en personnels qualifiés.


Dans toutes les instances, la CGT bataille d'arrache-pied pour ne pas reculer car la pression est rude pour réduire les moyens de la GERIATRIE, notamment en EHPAD ;

il semble que nous ayons gagné 1 poste supplémentaire d’AS de nuit à Lesbazeilles mais cela ne doit pas se mettre en place au détriment de l’équipe de jour.


La CGT restera vigilante sur les conditions de travail des agents, notamment les ASH. Nous sommes convaincus que les personnels seront entendus si la CGT y est forte !

Élu(e)s CGT au CTE

Titulaires Suppléants
L. Isabelle B. Nicolas
B. Marc V.B. Catherine
S. Denis R. Louis-Charles
R. Laurent G. Claudine

Élu(e)s CGT aux CAPL

  Titulaires Suppléants
Commission 2 L. Isabelle B. Marc
Commission 4 T. Jean-Jacques L. Alain
Commission 5 B. Nicolas L. Martine
  D. Sophie S.M. Mariette
Commission 8 L. Rachel G. Sarah

 

La CGT de Mont de Marsan

 

 

 

 

La CGT est là pour vous,
mais pas sans VOUS !
 

 

OBJECTIF 2015 : la course aux recettes !

C’est ce qu’impose à tous les hôpitaux le Plan de Financement de la Sécurité Sociale (tx à 1,5%), dette oblige.
Le Directeur l’a clairement exprimé lors du CTE du 2 décembre ; sinon, l’hôpital est condamné au déficit !

C’est une gestion purement comptable de la Santé dans laquelle les usagers n’y trouvent pas leur compte, les professionnels encore moins !
La CGT n’en finit pas de dénoncer cette politique en total décalage avec les besoins de la population. 
 

Nous avons sollicité à plusieurs reprises le Directeur pour appliquer le reclassement des catégories B et C chez les CONTRACTUELS ;
ce sera fait sur la paye de décembre,
avec une rétro activité depuis le 1er février 2014. Par contre, en lien avec le déficit de l’établissement,
il nous répond qu’il ne peut pas  mettre en stage les agents reçus sur liste complémentaire aux concours 2014, avant la fin de l’année.

Un CTE doit se tenir dès le mois de janvier ; la CGT portera encore une fois cette question à l’ordre du jour.

 

Concernant la pose des DROITS 2015, la CGT a questionné la DRH lors du CHSCT et du CTE de ce mois de décembre.
La procédure 2014 est reconduite ; nous avons rappelé encore une fois notre opposition à ces règles, bien en dessous de la réglementation. 

 

Votes CGT au CTE du 15 décembre 2014

 

1) La CGT donne unavis favorable pour les changements d’horaire à l’EMOG.
 

2) La CGT refuse les aménagements d’horaires à SONATINE qui aboutissent à déséquilibrer le travail d’équipe.
 

3) Au STANDARD, l’effectif est diminué ; la CGT donne un avis défavorable à la proposition de réorganisation de la Direction.
Un Cadre va être mis en place pour gérer l’équipe.


4) SERVICE MORTUAIRE : avis favorable à l’unanimité.


5) La CGT s’abstient sur la proposition d’horaires des AS au 3A/3B de NOUVIELLE : pas assez d’infos !


6) Horaires desMERM à la coronarographie : la CGT est défavorable aux horaires en 10h de jour, contraire à la réglementation.
Nous avions donné le même avis pour l’organisation des IDE des Explorations Fonctionnelles et de la Coronarographie qui continuent à faire des HS ! Pour aller en dessous la Direction est toujours d’accord mais allez demander 1 ou 2 CA de plus et vous verrez si elle ira au-delà de la légalité !


7) Grille IDE en Médecine A : question retirée car ne respecte pas 1 Dimanche en repos sur 2


8) Grille IDE en MEDECINE B : avis favorable à l’unanimité.


9) Grille IDE et AS en EHPAD : question retirée car ne respecte pas 1 dimanche en repos sur 2


10)  Modification horaire ASG à LESBAZEILLES : la CGTs’abstient ;
il demeure trop d’incertitudes sur la gestion adaptée de la charge de travail.


11)  Alternance jour/nuit en 12h en REANIMATION : contre à l’unanimité au CHSCT ; au CTE,  la CGT  a voté CONTRE ;
UNSA s’abstient et FO est pour.

 

Le collectif CGT vous souhaite une bonne et heureuse année 2015 !
Il sera présent pour construire et porter ensemble vos revendications !

 

Le projet de loi de financement de la sécurité sociale 2014 : estocade sur notre système de protection solidaire.

Ce 16 octobre, la CGT est allée à la rencontre des salariés pour sensibiliser sur les enjeux qui se décident sans nous. Cela s'est traduit par une distribution de tracts devant les selfs de Layné et de Ste Anne. C'est une question qui fédère car sauf quelques rares récalcitrants à toute action syndicale, l'accueil a été chaleureux car chacun mesure que notre système est mis à mal. En effet, aujourd'hui on peut réaffirmer que dans notre pays il vaut mieux être riche et bien portant que pauvre et malade. La privatisation fait son œuvre de destruction massive.

La CGT de l'hôpital est allée soutenir les salariés de la CPAM qui sont particulièrement menacés par les mesures d'économie qui vont réduire encore un peu plus les possibilités d'accompagnement des assurés et isoler un peu plus les plus fragiles. Très belle réussite de cette action, une soixantaine de personnes distribuaient des informations aux personnes se présentant à la CPAM.

C'est toute la CGT dans les Landes qui a multiplié les initiatives de ce type. Dans le même temps une délégation a été reçue avec la FSU par les attachés parlementaires des députés landais et par le Cabinet du préfet.

La CGT s'est dit en droit de demander des comptes sur la politique gouvernementale qui n'est absolument pas en accord avec les engagements du candidat du PS qui avaient conduit la CGT à se positionner pour le second tour des élections. Le gouvernement vole sur le dos  pour ne pas se prendre la misère en pleine poire. Mieux vaut se tourner vers le ciel de monsieur GATTAZ, la gamelle est meilleure !

Car que sont devenues les promesses notamment sur la suppression de la T2A qui plombe l'hôpital public et la grande réforme fiscale qui ferait contribuer un peu plus les hauts revenus ? Évaporées… En revanche, que de stigmatisations des malades qui coûtent trop cher, des chômeurs tricheurs, des familles trop nombreuses, des fonctionnaires pléthoriques. Les chiffres sont pourtant têtus...



Par exemple, à l'hôpital de Mont de Marsan, début septembre, la dette salariale représentait 50 postes de soignants.
Prétendre que l'on peut encore faire des économies sur les hospitalisations publiques est impossible à qualité et sécurité constante.



Le manque de moyen devient tellement important que forcément les cliniques qui choisissent leurs malades bien portants ont la voie du profit en "open bar".

Mais soyons clairs, la grande majorité de la population devra faire des choix en matière de santé. La classe moyenne n'est pas épargnée. Dans le même temps les mutuelles vont flamber jusqu'à ne plus pouvoir suivre car le pouvoir d'achat ne permettra pas de consacrer plus à la santé. C'est alors que les mutuelles d'assurance à but lucratif auront le terrain libre pour choisir les profils d'adhérents rentables et laisseront à la collectivité de s'occuper des exclus d'un système de santé qui devient SOLITAIRE.

Le ver de la privatisation a attaqué le SOLIDAIRE. Il est grand temps de se rappeler ce que le CNR et son artisan Ambroise CROISAT en 1946, a mis en place et qui a tellement bien fonctionné que le monde entier nous envie. Aujourd’hui, les conditions sont encore bien meilleures pour que cela marche encore mieux. Les gains de productivité sont énormes. Ce système est donc viable éternellement si on ne le livre pas aux appétits capitalistes.

Le concept « Que chacun cotise selon ses moyens et reçoive selon ses besoins » peut vivre. C'est pour cela que la CGT toute entière est engagée dans une grande bataille : la reconquête de la sécurité sociale.

Depuis le 11 août 2014, Monsieur CATALDO s'est installé dans le fauteuil de Directeur du Centre hospitalier de Mont de Marsan.

Comme toutes les OS, la CGT a été reçue le 04 septembre par Monsieur CATALDO.
Durant 4 heures, les échanges ont été nourris. La CGT, après lui avoir souhaité la bienvenue, a défendu son point de vue sur l'état de l'établissement.

 

Du risque psycho-social au manque de lisibilité des projets pour ne pas dire l'incohérence des orientations tant sur le plan organisationnel, économique, qu'architectural,
la CGT a de quoi revendiquer.

Notre action syndicale s'évertue à ne pas confondre les Hommes et les fonctions. C'est pourquoi, nous n'avons aucun à priori négatif sur la nouvelle Direction.
Une chose est sûre, ce Directeur sait interroger le terrain. Depuis 2 mois, il promène son regard  dans les couloirs de l'hôpital et ses yeux lui indiquent une réalité que nous ne démentons pas.
Le constat est frappant. Lorsque nous lui faisons remarquer la perte de sens du travail, la fuite des personnels, le manque de repères, il répond : projet d'établissement, projet médical.
Et c'est bien là la moindre des choses. Comment des salariés qui choisissent la fonction publique peuvent créer la puissance collective sans but ? Oui, notre établissement a besoin de lignes motivantes, de transparence, de respect et d'écoute.

 

Depuis la mise en place de la nouvelle gouvernance et son Directoire, les représentants du personnel sont ignorés dans ce qu'ils peuvent apporter en valeur ajoutée.
Ils sont cantonnés dans le rôle de l'enfant capricieux : notre propre expertise est systématiquement niée. Mais l'hôpital n'est pas, pour nous, que le lieu d'exercice de notre métier.
C'est l'outil collectif pour atteindre un haut niveau de santé pour tous. Nous nous plaçons donc dans l'objectif de le léguer à nos enfants dans le meilleur état. C'est pour cela que notre point de vue doit compter.

Il nous semble que le Directeur soit animé de cette volonté. Ses premières décisions vont dans le sens de l'amélioration du service public et de renforcement de notre Hôpital.
Son engagement pour recadrer fermement l'activité libérale et renforcer l'accès aux soins publics est un bon signe, même si la forme employée est discutable. De même, renoncer à certains travaux comme le bloc opératoire, tant qu'on n'a pas rebâti des bases saines sur les fonctionnements et les activités, est tout à fait entendable. Il nous indique comme priorité de faire remonter la cardio au même étage que l'unité de soins intensifs de cardiologie.
Nous ne pouvons que partager ce point de vue au regard des difficultés de fonctionnement pour tous les acteurs. La décision de doubler le poste d'AS la nuit à Lesbazeilles est également positive.

Son analyse sur les circuits logistiques est, elle aussi,  adaptée à ce que chacun d'entre nous peut observer tous les jours. S'il initie une volonté politique d'amélioration en y mettant des moyens, les agents ne pourront qu'y trouver un confort de travail.

 

Pour la psychiatrie, il nous livre un point de vue qui mérite toute notre attention. En résumé,  Il faut créer une commission de soins spécifique. Il faut étoffer des projets médicaux. La CGT ne dit pas autre chose depuis des années.

Au sujet de la néonatologie, pour laquelle la CGT a mené avec les personnels et les usagers un combat exemplaire, il nous dit s'être aperçu que la décision de réouvrir la ligne budgétaire pour encaisser les soins intensifs n'a pas été prise. C'est une démonstration du peu de considération des représentants du personnel, des usagers, des élu(e)s qui s'opérait dans cet établissement.
En effet, la CGT, en Instance, avait clairement posé la question si les conditions antérieures étaient rétablies après que l'ARS ait levé sa suspension. La réponse fut OUI sans équivoque. Sauf que la facturation était impossible... Le nouveau Directeur nous dit avoir donné  les instructions et a lancé les démarches de recrutement d’un pédiatre pour permettre la garde sur place H24. Enfin... 

 

Sur les droits des personnels, le Directeur nous annonce que tant que les dysfonctionnements observés ne sont pas réglés, il n'entend pas les remettre en question. Il s'offusque par exemple de l'équivalent de 50 postes de dette "sociale" (que la CGT appelle dette salariale) à la vue des compteurs "explosés".

De tout cela, il déduit que la situation qu'il trouve n'est pas tout à fait celle qui lui a été dépeinte lors de son recrutement. Mais il dit aussi que cet hôpital a une belle carte à jouer, qu'il en a le potentiel.

Concernant les instances du personnel, il les considère peu efficaces. Ce qui, à la lecture des comptes rendus, ne peut être que confirmé. La CGT est donc d'accord pour travailler à les replacer dans leur rôle. Mais, encore une fois, la loi HPST a fait son œuvre.

OK pour un CTE où les dossiers seraient préparés et étoffés des documents nécessaires. OK pour un CTE où les avis des OS seraient entendus et non pas systématiquement rejetés.

OK pour des CHSCT plus efficaces, des CHSCT au cœur des problèmes. Donc des CHSCT de site (Nouvielle-Lesbazeilles ; Ste ANNE ; Layné) mais aussi des CHSCT communs pour avancer ensemble.

 

Actuellement, l'inspecteur du travail a décidé de 3 CHSCT distincts ou chacun devrait être doté du nombre de mandatés correspondant au nombre de salariés concernés. Soit 19 personnes toutes OS confondues pour vous représenter et défendre votre sécurité et vos conditions de travail. Plus de 2500 agents sont concernés, soit 1 mandaté pour 130 salariés. Certaines OS revendiquent un seul CHSCT (SUD par exemple). Dans ce cas, il n'y aurait plus que 9 mandatés soit 1 pour 277 salariés. Ce n'est pas cette efficacité là que revendique la CGT.

 

En revanche, nous sommes favorables  à étudier, selon la particularité des sites, leur niveau de risque, d'accidents du travail et de maladies professionnelles la fréquence des CHSCT de site. Nous voulons également développer des calendriers opérationnels pour donner vie aux décisions prises en CHSCT. Trop souvent les décisions prises pourrissent avec le temps. Mais cela ne sera possible que par un renforcement des effectifs administratifs et techniques pour qu'ils puissent être réactifs.

 

Alors, Monsieur le Directeur, la CGT vous dit chiche. Que votre action se situe dans l'intérêt du service public qui doit passer par la reconnaissance des personnels qui le font et la CGT sera dans une démarche constructive mais sans concession sur la défense des intérêts du personnel. Mais, nous savons que votre objectif, certes louable, ne s'inscrit pas dans notre analyse de la politique de santé nationale. Notre combat n'est donc pas que local car nous avons d'autres ambitions pour le service public de santé.

 

 

 

La CGT dit OUI à une gestion saine et responsable
mais NON aux économies de santé qui tournent le dos aux besoins fondamentaux de la population.

La CGT a bien fait ! Sans l'action ce service à la population aurait disparu !

Depuis le 1er Mars 2014, le CH de Mont de Marsan a de nouveau la possibilité d'accueillir des bébés nécessitant des soins intensifs. C'est ce qu'aurait indiqué l'ARS à la Direction. La condition, pour être financé,  demeurre d'avoir un médecin pédiatre  sur place 24h/24 lorsqu'un nouveau né est hospitalisé en SI. C'est ce qui se faisait avant la décision de suspension. En mars un lit a été occupé.

La CGT se satisfait de ce début de victoire qui ne va pas de soi. Nous avons été à l'initiative de cette action, à laquelle ce sont jointes 3 autres organisations syndicales. Rarement, sur Mont de Marsan, la mobilisation aura connu une telle ampleur. On se félicitera aussi du très bel engagement des personnels de pédiatrie-néonatologie et surtout du soutien de la population qui a permis de remettre 4000 signatures aux autorités. Une lutte payante qui doit redonner espoir à tous ceux qui pensent ne plus pouvoir agir sur les choix comptables de nos chers décideurs !

Pourquoi n'est-ce qu'un début de victoire ? Parce qu'il nous faut regagner les 2 postes d'auxiliaires puéricultrices qui ont été sacrifiés sur l'autel du plan de retour à l'équilibre (comme nous avons pu l'écrire par ailleurs, nous sommes convaincus que la décision de l'ARS "arrangeait" bien la Direction). Il faut recruter un renfort en personnel médical pour la garde sur place de pédiatre. Leurs moyens actuels sont extrêmement contraignants pour leur vie de famille.

En interne, la Direction a critiqué la CGT d'avoir rendu  publique cette décision. Nous nous félicitons d'avoir fait ce pourquoi les salariés nous ont élus : alerter, rendre compte, débattre, organiser, lutter avec eux et gagner ensemble. D'autres feraient bien de s'en inspirer sur les bancs de l'assemblée !

 

L'évacuation des déchets hospitaliers : un circuit qui nécessite des moyens humains !

Les modifications architecturales du Centre Hospitalier de Mont-de-Marsan ces dernières années ont des incidences qui ont été certainement sous-évaluées en matières d'évacuation des déchets. Cela provoque d'importantes surcharges de travail des personnels soignants et techniques. Les charges sont lourdes (containers de 1000 litres, bacs de 30kg), les déplacements sont rallongés et compliqués par l'encombrement des espaces de circulation. Un groupe de travail est constitué pour dégager des solutions : il s'est réuni le 02 avril. La bonne volonté n'est pas contestable mais une quinzaine de cerveaux ne sont pas venus à bout du problème car le paramètre imposé est :  effectif constant !

La CGT revendique une mise à disposition de moyens humains supplémentaires. La réflexion du groupe de travail doit  se porter sur : à  quel endroit de la chaîne, le renfort doit-il être placé, c'est à dire au niveau de l'équipe de soins en amont ou de l'équipe technique en aval (ou les deux) ? Bien sûr, il faut continuer à réléchir sur les moyens matériels à mettre en place pour alléger la charge à toutes les étapes.

L'amélioration des protocoles d'hygiène au sein du CH de Mont de Marsan (matériel à usage unique) et l'augmentation de l'activité entraînent de fait une augmentation de production de déchets. Cette question n'est pas suffisamment pensée en amont des projets architecturaux. Il est nécessaire de l'intégrer systématiquement dès la conception. Cela éviterait des contraintes trop importantes aux agents dont on pense "qu'is se débrouilleront toujours" mais à quel prix pour leur santé !

Un Hôpital doit prendre soin de la Santé de tous, y compris de ceux qui y travaillent ! Les moyens humains préservent la santé !

Le Président Hollande a entendu les supporters : il vire l'entraîneur !

La politique n'est pas un jeu de stratégie pour attraper les gogos. C'est une action concertée qui doit permettre le vivre ensemble où chaque citoyen a sa place.

La vie des travailleurs dans notre pays et en europe est plombée par une politique d'austérité menée par ceux qui captent la richesse crée. Ils n'en ont jamais assez.

En France, les travailleurs ont réussi à mettre en place un système de santé qui assure l'avenir de ceux qui ne vivent pas de la rente mais de leur travail. Ce système est financé par la cotisation sur le salaire. C'est ce que la CGT appelle un salaire socialisé. Réduire, comme l'a indiqué Le Président de la république, les cotisations dans un soit disant pacte de soilidarité est un leurre. Ce n'est pas redonner du pouvoir d'achat que de baisser les cotisations sociales car d'une manière ou d'une autre il faudra payer pour se soigner mais sur ses fonds propres pas au travers du système solidaire. Il faudra choisir entre se soigner et donner à manger aux enfants. Nous, Hospitaliers, voyons au quotidien la dégradation d'un système étouffé qui exclue de plus en plus. C'est le retour à l'incertitude du lendemain ! C'est augmenter les salaires qu'ils faut faire, mais de cela pas un mot !

Ce n'est certainement pas cela que le peuple a exprimé en ce mois de mars d'élections.  Le vainqueur de cette élection c'est l'abstention, pas la politique libérale !

La CGT a besoin de toutes et tous pour défendre notre système de santé que les rentiers haïssent car c'est de l'argent qui leur échappe. 

Le pacte de responsablité et de solidarité sont incompatibles dans les choix énoncés par le Président. Puisque les urnes ne sont pas entendues, reprenons la rue. L'heure est à l'action !

 

NON à l’Ordre Infirmier !!!

 

 

 

 

Contrairement à tout ce qui peut vous avoir été dit, aucun texte de loi ne rend l’inscription à l’ordre infirmier obligatoire, seule l’inscription à l’ADELI est obligatoire pour exercer.

 

Plus d’infos sur www.sante.gouv.fr/adeli.

L’ordre infirmier, exerce une pression sur les professionnels afin de les obliger à adhérer et donc à payer. Ces méthodes sont inadmissibles !!!

Ne vous laissez pas avoir par leurs menaces et leurs lettres de relance. N’hésitez pas à vous tourner vers la CGT dès votre prise de poste.

La CGT vous souhaite bon courage pour ces dernières semaines de formation,
en espérant vous retrouver comme collègue très rapidement…

N’hésitez pas à nous contacter !!!

 

DébutPrécédent13Fin
Page 1 sur 3

Nos rendez-vous

Aucun événement

Les 3 dernières infos

Les derniers tracts